Grasse - Ligne 30 : le comité syndical de Sillages adopte une motion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grasse - Ligne 30 : le comité syndical de Sillages adopte une motion

Message par Jonathan06 le Sam 6 Déc 2008 - 14:21

Grasse - Ligne 30 : le comité syndical de Sillages adopte une motion



Le comité syndical de Sillages reconnaît la dangerosité du tronçon situé entre Mossello et l'aire de retournement des bus, et a donc adopté une motion demandant sa mise en sécurité. : Photo Sébastien Botella

Nous avons évoqué dans ces colonnes les problèmes de desserte qui affectent actuellement le tronçon situé entre Mossello (commune du Tignet) et le pont de Siagne sur la ligne 30 (Nice-Matin du 21 novembre).

Sous la pression des conducteurs-receveurs de VTU, la direction de Sillages avait pris voici quelque temps la décision de suspendre les services sur cette partie du trajet, mettant ainsi dans l'embarras un certain nombre d'usagers.

Pour rappel, les chauffeurs de bus dénoncent l'insécurité liée aux difficultés de circulation dans ce secteur - absence d'éclairage public, vitesse autorisée trop élevée et, surtout, aire de retournement totalement inadaptée - et réclament des mesures susceptibles d'améliorer la situation.

Leur action, visiblement, a fait mouche. Tout au moins auprès de Sillages qui, lundi soir, en comité syndical, a approuvé à l'unanimité le principe d'une motion qui abonde dans leur sens. Le syndicat mixte estime à travers ce document, « que la tenue d'une table ronde est indispensable pour une approche globale des problématiques » et demande « que l'État mette en place un partenariat avec toutes les collectivités concernées pour trouver à la fois des solutions d'urgence et pérennes face à un réel problème de sécurité. »

Un avenant pour la ligne 2S

Les deux départements des Alpes-Maritimes et du Var sont impliqués dans ce dossier, ce qui en complique l'aboutissement. Par le biais de cette motion, Sillages souhaite garantir « le développement durable des transports en commun de qualité et accessibles pour tous, par un soin particulier apporté aux cheminements piétons, aux différentes traversées piétons et aux arrêts de bus, tout en traitant de façon homogène entre les deux départements la question de l'éclairage public, de l'urbanisation et de l'insécurité routière liée à la vitesse excessive des véhicules sur cette route. »

Notons que, pour ce même itinéraire, le comité syndical a approuvé un avenant visant la ligne scolaire 2S dont l'itinéraire initial se trouve désormais prolongé afin de permettre aux lycéens habitant pont de Siagne de rejoindre leur établissement scolaire en territoire grassois.
Éric Farel
Nice-Matin

Jonathan06
Abonnement année + spécial aéroport + P+R illimité

Masculin Nombre de messages : 1153
Age : 23
Localisation : Nice
Date d'inscription : 11/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Grasse - Ligne 30 : le comité syndical de Sillages adopte une motion

Message par Jonathan06 le Jeu 14 Jan 2010 - 7:26

Nice-Matin a écrit:Mossello - Pont de Siagne : la ligne 30 est réactivée


Photo : Xavier Giraud
La baisse de la limitation de vitesse de 90 à 50 km/h sur ce tronçon de la RD 2562 était l'une des revendications majeures des conducteurs-receveurs.


La détermination a souvent du bon. Surtout lorsqu'elle fait écho à des revendications que l'on qualifiera de fondées. C'est ce que doivent se dire les chauffeurs de VTU Grasse qui, voici un peu plus d'un an, avaient exercé leur droit de retrait sur le tronçon de route compris entre Mossello et le pont de Siagne, interrompant ainsi la desserte complète de la ligne 30 de Sillages1.

À la base de ce mouvement défavorablement ressenti par les usagers, de gros problèmes d'insécurité. Les conducteurs-receveurs avaient alors mis en avant des difficultés essentiellement liées à l'infrastructure routière : absence d'éclairage public, limitations de vitesse non adaptées, signalisation défaillante au niveau d'un énorme rocher, aire de retournement non sécurisée, arrêt-terminus non matérialisé. De quoi, effectivement, mettre en danger leur intégrité physique et celle de leurs passagers.

Mais depuis le 1er décembre, tout est rentré dans l'ordre. Les aménagements réclamés ont été quasiment tous réalisés2 et les chauffeurs ont donc repris leurs rotations jusqu'au pont de Siagne. Avec la satisfaction d'avoir été entendus.

Démarches dans les A.-M. et dans le Var

Pour parvenir à ce résultat, la société organisatrice de transports Sillages n'a pas ménagé ses efforts ni ses appels en direction des autorités et des élus compétents. « Il nous appartenait, relativement à notre champ de compétence, de trouver des solutions techniques qui, bien souvent, relevaient des services routiers, commentent d'une seule voix François Reyne et Brigitte Boutault, respectivement président et directrice de Sillages. Mais les débats ont su mettre en exergue des hypothèses de travail qui ont abouti les unes après les autres, jusqu'à obtenir la levée récente du droit de retrait qui nous avait été opposé et ce, grâce au concours des élus du canton et des communes voisines du Var. » Car, en effet, l'une des complications afférentes à ce dossier est qu'il concerne deux départements. D'où la nécessité de multiplier les démarches tous azimuts.

Ainsi, pour ce qui est de l'aire de retournement, indispensable au demi-tour des autobus et autocars, « le site le plus approprié semblait être l'entrée du domaine de Château Thournon. Restait juste à s'assurer que la voirie, à cet endroit, relevait du domaine public, ce que le maire de Montauroux, Jean-Pierre Bottero, a confirmé. »

Sur la question de l'arrêt terminus, il a été acté d'un commun accord avec les partenaires sociaux de VTU, qu'aucun client de Sillages ne devait se trouver à bord d'un véhicule sur la partie de la RD 2562 située dans le Var. « Pour cette raison, l'implantation d'un arrêt sur le territoire de notre périmètre de transport urbain devait être envisagée. Un lieu approprié (ndlr, juste avant d'arriver au pont de Siagne), répondant aux normes de sécurité a donc été approuvé et nous avons obtenu du conseil général 06 un arrêté de circulation valant permission de stationnement temporaire. »

De 90 à 50 km/h

Et puis, voilà l'équation à résoudre de ce fameux rocher planté sur la RD 2562, figurant au coeur des préoccupations des représentants du personnel de VTU... « Sa présence contraignait les conducteurs des bus à se déporter sur la voie venant en sens inverse, à cause de la hauteur de leur gabarit et ce, sur une portion de route où la vitesse était autorisée à 90 km/h.» Le risque à cet endroit était omniprésent. Il est désormais fortement diminué grâce à la mise en place d'une signalisation visible et adaptée (retrécissement de chaussée et limitation à 50 km/h) apposée en amont et en aval de l'obstacle.

Enfin, et c'était aussi l'une de leurs préoccupations, les chauffeurs ont obtenu la révision de la fiche horaire, soit une augmentation du temps de parcours entre le terminus et la tête de ligne de cinq minutes... « L'organisation des services de la ligne 30 a été revue en conséquence », concluent Brigitte Boutault et François Reyne qui se félicitent tous deux de ce dénouement heureux.


1 - Le transport des scolaires avait toutefois continué à être assuré.

2 - Se sont notamment impliqués dans ce dossier, le sous-préfet Claude Serra, le conseiller général Maxime Coullet, le maire de Montauroux Jean-Pierre Bottero, les élues du Tignet et de Peymeinade Christine Groslambert et Pascale Sainte-Rose, le vice-président de Sillages Gérard Baussy, Jean-Pascal Mathevet de Sillages, etc.

Jonathan06
Abonnement année + spécial aéroport + P+R illimité

Masculin Nombre de messages : 1153
Age : 23
Localisation : Nice
Date d'inscription : 11/02/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum